Bonne année 2022 ! Qu'elle soit belle, heureuse et pleine de beaux projets !

Le web sauvera-t-il les entreprises françaises face à la COVID-19 ?

Le web sauvera-t-il les entreprises françaisesPourquoi les promesses d’Internet ne séduisent pas encore toutes les entreprises françaises ? La crise COVID-19 a-t-elle changé les choses ?

Face à la pandémie persistante du coronavirus, et malgré les différents dispositifs d’aides publiques, la France enregistre une explosion de dépôts de bilan et de mises en cessation de paiement de ses entreprises : +155% de faillites déclarées le mois dernier, et cela n’est que le début…

Il est clair que beaucoup d’entreprises françaises ne résisteront pas à la COVID-19.

Les opportunités commerciales sur Internet

Avec plus de 90 % des internautes qui utilisent Google pour leurs recherches sur Internet, et 80 % d’entre eux qui s’informent ou achètent en ligne, les opportunités de faire du business et développer son chiffre d’affaires sur Internet ne manquent pas.

Un site vitrine ou e-commerce référencé

Aujourd’hui, avec un site vitrine bien référencé, une petite entreprise, un professionnel en libéral ou encore un artisan peut faire connaître son activité localement et nationalement. Avec un design fluide et un tunnel de vente bien pensé, un site vitrine doté d’un blog peut se positionner dans les premiers résultats de Google. De même, il est possible de créer un e-commerce, pendant virtuel d’une boutique physique.

Quelques chiffres parlants :

Les 3 premiers liens naturels absorbent plus de 75 % des clics.

Un site rapide et agréable présente un taux de conversion de 2 % des visites.

Passer de la 6e à la 5e position sur la page de résultats augmentent le taux de clics de plus de 50 %.

Une page Google My Business pour une visibilité locale

Avec une page Google My Business bien optimisée, impossible de vous rater lorsqu’on recherche votre service à proximité de sa position. Connectée à Google Maps, votre fiche est présente juste sous les annonces payantes, et avant les premiers liens naturels !

Les freins à la digitalisation des TPE/PME françaises malgré la crise Covid

Seulement 18% des TPE françaises se sont dotées d’un site internet depuis le début de la crise actuelle, mais plus d’un tiers d’entre elles n’ont pas encore sauté le pas. Pire, moins de la moitié des sites professionnels en ligne disposent des optimisations utiles au référencement naturel. Mais pourquoi les TPE et PME françaises boudent-elles encore Internet ?

Voici quelques freins liées à la COVID-19 :

  • Face à la chute de leur CA, beaucoup d’entreprises restent prudentes et investissent peu.
  • Beaucoup de chefs d’entreprise ont des doutes quant aux effets réels d’un site internet et du SEO sur leur activité commerciale.
  • Un manque de compétences en interne et une méconnaissance des prestataires web locaux retardent la création d’un site internet.
  • Un budget limité à 5000 euros en moyenne pour les TPE, ce qui se situe dans la fourchette basse pour la création d’un site internet et du référencement sur un an.

Tout l’enjeu actuel est de communiquer et d’éduquer ces acteurs économiques à l’intérêt d’une digitalisation de leur activité.

Résumé :

Avec la fermeture de leurs commerces, de leurs fournisseurs ou de leurs clients, nombreuses sont les entreprises à être frappées durement par la crise. Malgré les opportunités qu’offre Internet pour se faire connaître et augmenter son CA, les TPE et PME françaises restent sur leur garde et ne se sont pas ruées vers une digitalisation de leur activité.

Retour haut de page